Cap Montessori

La pédagogie

continentsglobeMaria Montessori a passé sa vie à observer les enfants de pays et de milieux très différents, et elle en a conclu que tous ont la même trame de développement, composée de différentes « périodes sensibles » qui leur permettent de développer les qualités humaines communes à tous les êtres humains.

Selon elle, l’enfant a, jusqu’à 6 ans, une capacité naturelle d’absorption de son environnement, qui lui permet de s’y adapter et d’apprendre par lui même. L’acquisition du langage, véritable exploit intellectuel, en est la preuve : un enfant entre 2 et 3 ans parle le langage de ses parents, en maitrise la syntaxe, la grammaire et la complexité sans que personne ne lui ait appris, et mieux que n’importe quel adulte qui apprendrait une langue étrangère!

La substance même de l’être humain – le développement de son caractère et de sa personnalité – est traditionnellement perçue comme une valeur qu’il faut inculquer à l’enfant, alors que selon Maria Montessori, elle fait partie de lui depuis sa conception et ne demande qu’à être révélée.

L’approche Montessori repose donc sur le principe que les apprentissages sont un processus naturel qui se développe de façon innée et spontanée chez l’enfant, non pas avec des mots mais en faisant l’expérience de son environnement. Le travail avec ses mains a par conséquent une importance primordiale, celles-ci étant l’instrument de son intelligence, et le rôle de l’éducateur, quant à lui, consiste à observer l’enfant afin de le guider et de l’accompagner dans son développement.

C’est la raison pour laquelle Maria Montessori s’est attachée à créer l‘environnement et le matériel qui lui semblaient les mieux adaptés au développement de l’immense potentiel de l’enfant.

« Que doit donc être l’éducation dans les premières années de la vie de l’enfant? Pour nous l’éducation n’est pas une instruction, au sens habituel de ce mot, consistant à transmettre un ensemble de savoirs à l’enfant, au cours de sa scolarité ; pour nous l’éducation est une forme de protection, d’aide donnée dans le respect des lois de la vie« . Maria Montessori.

 

La pédagogie Montessori comme une aide à la vie, les fondamentaux :

  • Un environnement soigneusement préparé : ordonné, stimulant, esthétique, adapté à la force et à la taille de l’enfant, invitant à l’activité, il permet à l’enfant de s’approprier sans entrave, avec joie et enthousiasme les éléments fondamentaux de notre culture. C’est un lieu de vie réunissant les conditions favorables à l’épanouissement harmonieux de chaque enfant.
  • Un matériel élaboré scientifiquement, propice à l’auto-éducation, progressif : il est le point de départ de l’investigation et de l’exploration de son environnement par l’enfant. Il favorise le mouvement, la manipulation et l’expérience sensorielle. L’approche concrète et expérimentale des concepts conduit l’enfant à la concentration puis à l’abstraction.
  • Le respect de l’enfant, de sa personnalité, de son rythme d’apprentissage naturel et de ses besoins. Le rôle de l’éducateur consiste à observer puis à guider l’enfant vers la bonne activité au bon moment, en fonction de ses sensibilités. Il accompagne l’enfant dans son développement personnel en étant le lien dynamique entre le matériel et l’enfant.
  • Une éducation à l’autonomie : l’activité individuelle, le libre choix de l’activité et la répétition des exercices amènent l’enfant à la persévérance, la maitrise du geste et la concentration. L’enfant s’instruit et se construit lui même, et développe ainsi sa confiance en lui.

 

Les enfants peuvent ainsi expérimenter :N002400_E

  • Des activités de vie pratique, qui perfectionnent la coordination des gestes, la motricité fine (coordination main/oeil), et donc la persévérance et l’autonomie.
  • Des exercices sensoriels, qui stimulent les sens et les affinent, participent à la construction de la pensée organisée et logique, afin de percevoir la réalité de manière plus juste et plus fine.
  • Des activités de langage, d’écriture et de lecture grâce auxquelles l’enfant construit sa vision du monde puis apprend à exprimer sa pensée.
  • Des exercices de mathématiques, qui permettent à l’enfant de cheminer de l’expérience matérielle et concrète vers l’abstraction d’un concept.
  • De la géographie, des sciences, de la botanique, de la zoologie

 

 

Share Button